Prophylaxie brucellose caprine

1. La Brucellose caprine

La brucellose caprine est une maladie infectieuse, contagieuse due à des bactéries du genre Brucella, très résistantes dans le milieu extérieur. C’est une zoonose qui se transmet facilement à l’homme.

Chez les caprins, elle se traduit essentiellement par des avortements en série au 4ème mois ou 5ème mois de gestation mais parfois aussi en début de gestation. Les femelles atteintes restent porteuses du germe, reviennent ou non en chaleur et sont souvent stériles.

Tout troupeau de caprins (même les très petits effectifs) doit avoir un « statut », une qualification par rapport à la brucellose.

Les cheptels qualifiés doivent tester tous les 5 ans une partie du troupeau.

Vous trouverez ci-contre un document fait par la DDPP pour vous aider à comprendre le système de qualification caprine.

La campagne de prophylaxie début en Mars et se termine en Décembre. Elle est en cycle quinquennale sur un rythme communal.

Les éleveurs concernés par la prophylaxie, ainsi que leur vétérinaire, reçoivent un courrier de la DDPP.

Votre vétérinaire reçoit du GDS, un DAP (Document d’Accompagnement de Prophylaxie) pour votre élevage, qui servira à la traçabilité des prélèvements de votre élevage jusqu’au laboratoire.

2. La campagne de prophylaxie

Si votre cheptel est qualifié indemne Brucellose et si votre prophylaxie est négative et complète, vous recevrez du GDS une attestation Indemne pour votre cheptel valable 5 ans.

Attention, la qualification est à l’espèce : si vous avez des ovins et des caprins, il faudra dépister les animaux des 2 espèces. Chacune aura donc une qualification Brucellose.

Si vous achetez des animaux, demandez au vendeur une copie de son attestation de qualification. Cela pourra vous être utile, notamment en cas de création d’atelier.

Les caprins soumis à la prophylaxie sont :

  • Les mâles âgés de plus de 6 mois
  • 25 % des femelles en âge de se reproduire, avec un minimum de 50 femelles, choisies sur l’ensemble des sites de l’exploitation
  • Les animaux nouvellement introduits depuis le contrôle précédent.

3. Petits détenteurs

Les petits détenteurs peuvent demander à déroger à la prophylaxie, ils doivent alors en faire la demander à la DDPP. Voici les critères de reconnaissance « petit détenteur » :

  • 5 (ou moins) petits ruminants de plus de 6 mois,
  • Pas de SIRET associé à un code NAF « production animale »,
  • Pas d’autres espèces sensibles à la Brucellose (bovins…),
  • Aucune vente, prêt ou mise en pension d’animaux dans d’autres troupeaux,
  • N’envoyant pas d’animaux à l’abattoir sauf pour consommation personnelle.

Si vous rassemblez tous ces critères, faites une demande auprès des services de la DDPP afin d’être exclu du dépistage ou contacter le GDS.

4. Les actions du GDS

Le GDS travaille en partenariat avec la DDPP 49.

Le GDS imprime les DAP de prophylaxies envoyés aux vétérinaires sanitaires en début de campagne et également les attestations “indemne brucellose”.

Il est prévu pour la prochaine campagne que l’ensemble de la prophylaxie brucellose caprine soit déléguée au GDS

5. Les aides du GDS

Le GDS prend en charge 70% des coûts de la prophylaxie caprine (prélèvements selon le tarif négocié chaque année et analyse)